Phénomènes remarquables vus du ciel

Alerte cyclonique en Nouvelle Calédonie

Image du 17/02/2019 à 12h00 UTC - HIMAWARI8

Alerte cyclonique en Nouvelle Calédonie

Image du satellite HIMAWARI8, le 17/02/2019 à 12h00 UTC : La dépression tropicale forte 'OMA' est actuellement quasi-stationnaire à 450Km de l'archipel des Bélep (Nord-Ouest de la Nouvelle-Calédonie). La pression en son centre est estimée à 980hPa, elle génère des vents jusqu'à 155 Km/h. Dans les prochaines 24 heures, 'OMA' devrait commencer à se déplacer vers le Sud Sud-Ouest en s'intensifiant jusqu'au stade de cyclone. On attend, dans la nuit de lundi à mardi, des vents forts sur l'archipel des Bélep, d'intenses pluies orageuses, et de fortes vagues avec des creux dépassant les 4 mètres.


Image du 16/02/2019 à 11h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 16/02/2019 à 11h00 UTC : Les hautes pressions centrées sur l'Europe centrale assurent depuis quelques jours un temps calme avec un soleil dominant. Les perturbations sont rejetées sur le proche Atlantique, touchant à peine les iles britanniques et la Scandinavie. Les températures aussi sont quasi printanières sur l'Europe de l'ouest et du sud. L'air froid continental est relégué au delà de l'Oural.
Image du 15/02/2019 à 00h50 UTC
TERRA

Image du satellite TERRA, le 15/02/2019 à 00h50 UTC : Cette image du satellite héliosynchrone TERRA de la NASA en orbite descendante de jour se situe à la péninsule de Cap York (Australie) et permet d'apercevoir deux types de phénomènes : - des eaux turquoises, entre le continent et la Papouasie-Nouvelle Guinée, liée à de la turbidité et/ou à des remontées d'eaux profondes vers la surface- un effet miroir dû à l'éblouissement du radiomètre par réflexion solaire sur la surface marine. A 00h50 UTC le soleil est quasi au zénith là-bas.
Image du 14/02/2019 à 11h30 UTC
MULTISAT

Image du 14/02/2019 à 11h30 UTC : pas moins de 9 satellites géostationnaires et à orbite polaire ont été nécessaires pour élaborer cette image en composition colorée. On peut remarquer un contraste de couleur : sur une zone centrale allant du Brésil à l'Inde, il fait jour et il est possible d'utiliser les canaux visibles des satellites. Ailleurs, il fait nuit et seuls les canaux infrarouge peuvent être utilisés. On peut également noter la présence d'une perturbation sur le proche Atlantique et celle d'un anticyclone centré en méditerranée qui nous protège de l'arrivée de cette dégradation.