Phénomènes remarquables vus du ciel

Cyclone Mekunu

Image du 23/05/2018 à 11h00 UTC - METEOSAT8

Cyclone Mekunu

Image du satellite METEOSAT8, le 23/05/2018 à 11 h UTC : après le passage de 'Sagar' la semaine dernière, les conditions sont de nouveau bien agitées en mer d'Arabie. Un nouveau système s'est formé et a été baptisé 'Mekunu' : c'est maintenant une 'tempête cyclonique très sévère' selon la nomenclature indienne. A 9 h UTC ce matin, 'Mekunu' était situé à 230 km à l'est-sud-est de l'île de Socotra (Yémen) et se dirigeait vers le nord à 11 km/h. Les rafales se renforcent et atteignent 150 km/h.


Image du 22/05/2018 à 13h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 22/05/2018 à 13h UTC : alors qu'un banc de phytoplancton s'accroît lentement depuis plusieurs jours en mer du Nord, de nombreux orages diurnes se développent très rapidement sur l'Europe. Grâce à l'air doux et humide d'origine tropicale dans les basses couches ainsi qu'à l'instabilité atmosphérique, ces bourgeonnements convectifs évoluent parfois en de puissantes cellules orageuses ; c'est par exemple le cas sur la péninsule italique ou sur l'Allemagne. Au large de l'Espagne, une perturbation signale sa présence avec un enroulement nuageux caractéristique.
Image du 21/05/2018 à 12h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 21/05/2018 à 12h00 UTC : l'été est déjà quasiment arrivé sur l'Hexagone, avec des températures souvent dignes d'une fin de mois de juin ! Nonobstant, des cumulus d'évolution diurne ('paquets' blancs sur l'image, en France comme en Espagne) commencent à bourgeonner suffisamment pour donner des averses souvent orageuses et localement accompagnées de grêle. Elles devraient d'ailleurs gagner l'ensemble du territoire à l'exception d'un quart nord-ouest.
Image du 20/05/2018 à 12h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 20/05/2018 à 12h00 UTC : Notre pays est bien sous l'influence d'un vaste 'marais barométrique', c'est à dire que la pression atmosphérique varie très peu à l'échelle de notre territoire. En l'absence de flux et avec la présence d'air chaud de basses couches, l'instabilité sera au menu des après-midis, une instabilité marquée par des averses orageuses se déclenchant en de nombreux endroits (mais pas partout!). Une bonne nouvelle tout de même, les températures vont grimper au fil des jours pour afficher des valeurs quasi-estivales d'ici la fin de la semaine.