Phénomènes remarquables vus du ciel

Fonte printanière et décollement de glaces de mer

Image du 23/02/2020 à 17h25 UTC - AQUA

Fonte printanière et décollement de glaces de mer

Image du satellite AQUA, le 23/02/2020 à 17h25 UTC : un avant-goût de printemps se ressent dans l'hémisphère nord. Les températures se radoucissent et la couche de glace qui recouvrait une partie du golfe du Saint-Laurent s'amoindrit au fil des jours. Devenue très fine, cette pellicule glacée se détache des côtes. Poussée par les vents d'ouest, elle dérive ensuite au large et se craquèle en une multitude de petits icebergs. En bas à gauche de l'image, la baie de Fundy présente de jolies teintes d'orange et de turquoise. Cette coloration est due aux sédiments charriés par plusieurs fleuves.


Image du 23/02/2020 à 12h00 UTC
MULTISAT

Image du satellite MULTI-SAT, le 23/02/2020 à 12h00 UTC : Si l'Espagne et le sud de la France bénéficient de conditions anticycloniques printanières à l'écart du courant perturbé d'ouest qui circule au nord de l'Hexagone, bien plus au sud, une dépression centrée au sud-ouest des Canaries génère de forts vents d'est qui transportent un épais panache de sable saharien du Maroc vers l'archipel des Canaries (couleur jaunâtre sur l'image). Ces vents de sable ont débuté samedi et se poursuivent ce dimanche, accompagnés de fortes rafales atteignant 90 km/h en plaine et 120 sur les hauteurs exposées.
Image du 22/02/2020 à 12h00 UTC
MULTISAT

Image du satellite MULTI-SAT, le 22/02/2020 à 12h00 UTC : C'est désormais une habitude lors des week-ends de février : le courant jet est en forme, et facilement identifiable sur l'Atlantique. Il ressemble à une rivière atmosphérique prenant sa source vers les Antilles. Des îles britanniques à la Fennoscandie les conditions sont agitées, parfois tempétueuses. En revanche, sur une large moitié sud de l'Europe, le soleil et la douceur dominent, avec un anticyclone dans une rare forme. On a relevé jusqu'à 18°C à Chamonix, à plus de 1000 mètres d'altitude.
Image du 20/02/2020 à 13h30 UTC
GOES16

Image du satellite GOES16 le 20/02/2020 à 13h30 UTC : dans cette image, on observe des orages qui se développent en Bolivie. Lancé en novembre 2016, le satellite géostationnaire de troisième génération GOES-16 est le premier à être doté d'un imageur d'éclairs : le 'Geostationary Lightning Mapper' (GLM). Dans la zone encadrée de l'image, en trente minutes, des éclairs ont été à l'origine de 854 flashs qui ont été mesurés par le satellite et superposés aux nuages. Le suivi de cette activité électrique par satellite est très utile pour repérer les zones les plus actives d'un orage.