Phénomènes remarquables vus du ciel

Arrivée d'une perturbation

Image du 19/10/2020 à 12h00 UTC - METEOSAT11

Arrivée d'une perturbation

Image du satellite METEOSAT11, le 19/10/2020 à 12h00 UTC : une perturbation aborde ici le Portugal avec un front froid bien marqué. Cette dégradation n'est cependant pas la tempête Barbara qui est annoncé ici https://twitter.com/VigiMeteoFrance/status/1318112178696761344 et dont on peut distinguer les premiers signes en bas à gauche de l'image.


Image du 18/10/2020 à 12h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 18/10/2020 à 12h00 UTC : L'anticyclone centré sur le nord de la France ne paie pas de mine avec des pressions ne dépassant pas 1025 hectopascals mais il suffit à dégager le ciel sur les trois quarts du pays, ce qui n'est pas un luxe après plusieurs semaines de grisaille ! Ainsi, depuis le début du mois, le soleil n'a brillé que 16 heures à Vichy, 20 heures à Dijon et Nevers, 21 heures à Clermont-Ferrand et Besançon, soit environ 1 heure par jour, ce qui représente un déficit par rapport à la normale de 70 à 80 % dans ces villes.
Image du 17/10/2020 à 00h00 UTC
GOES17

Image du satellite GOES17, le 17/10/2020 à 00h00 UTC : Alors que la Nouvelle-Zélande est sous les nuages bas, on peut apercevoir au large deux perturbations identiques comme deux gouttes d'eau qui s'éloignent vers l'est dans le Pacifique Sud. En plus de leur similitude, leur forme correspond au schéma classique d'une perturbation : un enroulement bien visible qui d'ailleurs se fait dans le sens horaire à contrario de ses comparses dans l'hémisphère nord.
Image du 16/10/2020 à 12h33 UTC
SUOMI-NPP

Image du satellite SUOMI-NPP, le 16/10/2020 à 12h33 UTC : ce vendredi est placé sous le signe de l'amélioration de la situation météorologique sur le pays. En effet, l'anticyclone présent sur l’Écosse se renforce et pousse de hautes valeurs de pression jusqu'en France. Petit à petit, les conditions perturbées des derniers jours sont donc en train de s'estomper. Malgré tout, de nombreux nuages et une grisaille automnale bien tenace persistent encore en début d'après-midi. Sur la Corse, l'instabilité atmosphérique se réduit progressivement et les orages deviennent moins fréquents et violents.