Phénomènes remarquables vus du ciel

Une visualisation très colorée de la température des océans

Image du 04/12/2019 à 17h37 UTC - METOP-B

Une visualisation très colorée de la température des océans

Image du 4/12/2019 à 17h37 UTC : au fil de ses passages au-dessus du globe, le satellite MetOp-B est capable de dresser une carte des températures de la surface de la mer. Présentée ici en fausses couleurs, elle permet de mieux visualiser la circulation océanique à travers les échanges de chaleur entre la bande équatoriale surchauffée (aux alentours de 30°C) et les zones polaires bien plus froides (proches de 0°C). L'hydrosphère de notre planète interagit en permanence avec l'atmosphère et ses phénomènes météorologiques, comme cette vaste perturbation météorologique évoluant sur l'Atlantique.


Image du 04/12/2019 à 12h27 UTC
SUOMI-NPP

Image du satellite SUOMI-NPP, le 04/12/19 à 12h27 UTC : même si le pays bénéficie de conditions anticycloniques, le ciel bleu joue souvent à cache-cache avec les nuages. En effet, sur la moitié nord de la France, de vastes plaques de grisaille refusent parfois de se dissiper. C'est notamment le cas en Bretagne où les stratus sont tenaces. Plus au sud, une dépression méditerranéenne apporte des nuages de plus en plus épais, des pluies faibles à modérées, voire quelques chutes de neige sur les Pyrénées. Désormais, le froid est bien installé et les gelées matinales se généralisent un peu partout.
Image du 03/12/2019 à 11h30 UTC
METEOSAT8

Image du satellite METEOSAT8, le 03/12/2019 à 11h30 UTC : en ce moment, les conditions environnementales sont particulièrement propices au développement et à la croissance de systèmes tropicaux sur l'océan Indien. Ce mardi, ils sont d'ailleurs au nombre de quatre sur cette zone. Pour le moment, ils sont encore tous au stade de dépression tropicale et aucun d'entre-eux n'a été baptisé. Néanmoins, en raison du risque d'intensification dans les prochains jours, ils sont surveillés de près par les Centres Météorologiques Régionaux Spécialisés cyclones (abrégés CMRS) de La Réunion et de New Delhi.
Image du 02/12/2019 à 07h00 UTC
HIMAWARI8

Image du satellite HIMAWARI8, le 02/12/2019 à 07h00 UTC : au cours des derniers jours, le typhon Kammuri a gagné en puissance en circulant au-dessus d'eaux plus chaudes (dont la température avoisine 30°C). Ce lundi matin, un œil se dessine nettement dans sa structure. Autour de lui, les éléments se déchainent : les vents soufflent à plus de 220 km/h, les précipitations sont diluviennes et les vagues forment des creux de près de 9 mètres. Le puissant typhon, classé dans la catégorie 4 de l’échelle Saffir-Simpson, poursuit sa course en direction du nord des Philippines.