Phénomènes remarquables vus du ciel

Paysages boliviens

Image du 16/12/2018 à 14h35 UTC - TERRA

Paysages boliviens

Image de TERRA, le 16/12/2018 à 14h35 UTC : au sud-ouest de la Bolivie, l'Altiplano est un haut plateau, mis en valeur ici grâce au désert de sel d'Uyuni. Cette vaste étendue forme une tâche très pâle visible à gauche. Au-dessus de cette plaine désertique, les conditions météorologiques ne sont pas propices à la formation de nuages de type cumulus qui pullulent en revanche en périphérie. En progressant vers l'est, le paysage se transforme radicalement : au centre de l'image, la cordillère des Andes au relief escarpé sépare physiquement la région. De l'autre côté, la végétation est abondante.


Image du 16/12/2018 à 13h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 16/12/2018 à 13h00 UTC :Alors qu'une perturbation pluvieuse concerne la France depuis hier (on en voit les parties actives en blanc sur l'ouest et le sud du pays), la suivante est déjà formée sur l'Atlantique. On la voit qui s'enroule autour d'une dépression au sud de Groenland. Prise dans le flux d'ouest, cette perturbation viendra nous concerner à partir de lundi soir. Fraîchement formée, sans aucun obstacle, sa structure est très nette. Elle le sera probablement moins en arrivant sur nos terres, mais gardez vos parapluies car d'autres suivront.
Image du 15/12/2018 à 13h00 UTC
METEOSAT11

Image du satellite METEOSAT11, le 15/12/2018 à 13h00 UTC : Une perturbation pluvieuse circule d'ouest en est rendant les conditions de circulation difficiles au contact de l'air le plus froid. Les précipitations en se décalant vers l'est se font sous forme de flocons mais principalement sous forme de pluie arrivant sur sol gelé. D'où un risque de verglas temporaire entre les Hauts-de-France et le Centre, avant l’arrivée du redoux par l’ouest apporté par les pluies océaniques.
Image du 14/12/2018 à 02h00 UTC
HIMAWARI8

Image du satellite HIMAWARI8, le 14/12/2018 à 2h00 UTC : non, le vaste enroulement nuageux visible au sud de l'Australie n'est pas le phénomène important de cette image (il ne s'agit que d'une perturbation classique apportant quelques pluies)! En revanche, l’œil attentif aura remarqué beaucoup d'agitation sur le golfe de Carpentarie... Effectivement, le cyclone tropical Owen l'a traversé d'ouest en est au cours de ce vendredi. Sa taille modeste n'est ici pas liée à son intensité : ses rafales s’approchent ainsi des 200 km/h. Désormais proche des terres, il entame sa phase de décroissance.